Eh oui ! On pouvait s’en douter, la mauvaise conduite a un prix, même à l’étranger. Bon à savoir quand vous voyagez, cela dit, ces amendes n’est pas le même selon la capitale d’Europe que vous aurez choisi de visiter. De là à en faire un critère déterminant pour le choix de vos prochaines vacances, c’est à vous de voir mais nous nous dégageons de toute responsabilité dans ce domaine 🙂 .

Nous nous sommes ainsi intéressés à différents comportements potentiellement légalement répréhensibles pour vous informer sur les risques encourus et les amendes qui vont avec : boire de l’alcool dans la rue, fumer dans des endroits où c’est interdit, être en état d’ébriété sur la voie publique, prendre les transports en commun sans ticket valide et enfin uriner dans l’espace public.

what-not-to-do fr-01

Boire de l’alcool dans la rue

Côté consommation d’alcool tout d’abord. Il reste légal de boire dans la rue dans de nombreuses capitales européennes. Ainsi vous ne risquez rien à Vienne, Bruxelles, Copenhague ou encore Reykjavik par exemple. Par contre évitez de vous faire attraper une bière à la main à Madrid car vous risquez théoriquement une amende pouvant aller jusqu’à 600 euros. À Paris ? Les choses ne sont pas très claires. Les interdictions de boire dans la rue sont en fonction des règles édictées par les maires d’arrondissements. Celles-ci peuvent s’appliquer seulement pour certains lieux, certaines heures ou encore certaines périodes. Et parfois les trois cumulés ! Par exemple lors de l’organisation de certains événements ou manifestations culturelles dans des endroits précis. Du côté de l’amende, là aussi, celle-ci sont fonction du bon vouloir des édiles. D’après nos recherches, la police est la plupart du temps relativement conciliante et vous demandera simplement de vider votre contenant devant eux. Mais l’on n’est jamais trop prudent !

Ébriété et trouble à l’ordre public.

Les choses sont plus claires si vous vous faites pincer en état d’ébriété et en train de troubler l’ordre public. Si vous ne le saviez pas déjà, vous risquez une amende 150 € en France, ainsi que de finir le reste de la nuit dans une cellule de dégrisement selon votre état. Copenhague est probablement la capitale la plus conciliante de ce côté là, avec une amende de “seulement” 50 €. La plupart des polices des capitales européennes n’hésiteront pas à vous mettre en cellule de dégrisement.

Fumer dans une zone réglementée

Les fumeurs seront également prévenus : les amendes pour fumer dans des lieux où c’est explicitement interdit risque de 25 € (Rome) à 3000 € (Dublin) d’amende. Si les Irlandais sont les plus sévères, la plupart des amendes ne dépassent pas 200 € (68 € en France). Seule Stockholm se démarque : aucune amende n’est prévue, mais on vous demandera de quitter les lieux.

Prendre les transports en commun sans ticket

Les contrevenants des transports en public apprécieront plus les contrôles de billets à Reykjavik (on vous demandera simplement de quitter le moyen de transport) qu’à Londres (vous risquez jusqu’à 1280 € d’amende ! ).

Uriner en public

Enfin, les lois locales ont peu de considération pour les gens pris d’une envie si pressante qu’ils n’ont d’autres choix que d’uriner dans un lieu public. Toutes les capitales européennes ont en effet mis en place des amendes pour ce type d’acte. Il reste moins onéreux d’uriner à Berlin (20 €) qu’à Rome (de 5000 à 10000 € !). Uriner dans les rues parisiennes vous coûtera théoriquement 68 €.